Millésime 2012

Le cycle végétatif de nos vignes aura rarement été soumis à des conditions aussi contrastées. Après une fin d’hiver douce et très sèche, le printemps et le mois de juillet ont été très pluvieux et souvent frais. La floraison a donc été à la peine.

Coulure partielle et millerandage abondant ont donné des grappes souvent aérées et opéré une régulation naturelle de la charge de raisins. Le combat contre le mildiou et l’oïdium a été de tous les instants. L’état des vignes démontre qu’il a presque toujours été gagné.

Selon un épisode régulier en Bourgogne, la fin de l’été a été superbe. Le mois d’août a été chaud et très sec à l’exception d’une forte pluie passée la mi-août. Le mois de septembre est plus frais et magnifiquement ensoleillé et lumineux.

Enfin, la grêle qui avait ravagé notre vignoble en 2011 nous a heureusement épargné cette année. Cette finale somptueuse nous apporte des raisins parfaitement sains, d’une maturité optimale et d’un magnifique équilibre.

Le tri soigneux sur table élimine très peu de raisins. Les richesses en sucre sont élevées et annoncent des degrés de 12.50 à 14. Les niveaux d’acidité s’inscrivent dans la moyenne.

Après une année d’élevage, nous avons désormais la certitude que 2012 devrait prendre sa place dans le petit nombre des très grandes années de ce début de siècle :

Les blancs sont déjà très riches et les rouges promettent une explosion de fruits et une grande finesse.

Bonne dégustation !